“La langue confisquée” de Frédéric Joly

Cet ouvrage capital évoque le travail remarquable de Victor Klemperer pendant la période nazie. Le titre de son livre "LTI" ou "Lingua Tertii Imperii" avait pour but de tromper la censure. Il signifie en fait "La langue du troisième Reich". J'ai vu il y a 15 ans le remarquable film tiré de cet ouvrage: "La langue ne ment pas". (voir le lien à la fin de l'article)

Victor Klemperer, professeur à l’université de Dresde, est un des rares juifs allemands à avoir survécu en Allemagne pendant toute la durée du régime hitlérien. Il doit sa survie au courage de sa femme Eva, aryenne selon les critères nazis. La guerre finie, ils retrouvent leur maison à Dresde, désormais en zone d’occupation soviétique. On est en Juillet 1945, deux mois après la fin du troisième Reich.

Un réel courage

Tout au long du règne de Hitler, Victor Klemperer prend note, dans son Journal, des graves distorsions infligées à la langue allemande par le nazisme. Les enseignants seront désormais soumis à une « révision nationale et politique » – comme les voitures, note-t-il en 1934. La République de Weimar (système parlementaire avant l’arrivée des nazis au pouvoir) est qualifié de régime démocratique “enjuivé”.

La manipulation

Klemperer écrit un grand livre sur la manipulation de la langue par l’idéologie. “La langue confisquée” aide à comprendre comment on adhère à un langage, quel qu’il soit. Elle ne ment jamais : c’est elle, toujours, qui dit la vérité de son temps. Frédéric Joly, lisant Klemperer, nous aide ainsi à faire face à notre temps, où se voit brouillée la distinction essentielle entre le vrai et le faux.

Et aujourd’hui

La manipulation par le langage est réelle. L’auteur évoque un appauvrissement de la réflexion et l’utilisation mécanique des mots comme “profiter”,”optimiser”, “augmenter ses capacités”, “, “reprogrammer son cerveau”, “gérer sa vie”, …Des auteurs comme le linguiste américain Noam Chomsky (très présent dans le film “Chomsky”), ou le canadien Norman Baillargeon qui a écrit “Petit cours d’autodéfense intellectuelle” ont aussi mis en lumière comment le vocabulaire est un outil de la manipulation et comment s’en défendre.

Avec “La foire aux illuminés”, Pierre-André Taguieff nous invite à explorer la nouvelle culture populaire massivement diffusée sur Internet. Il part d’un constat : un stock de rumeurs, de légendes et de croyances – nées parfois il y a plus de deux siècles, ne cesse d’être exploité par des entrepreneurs culturels spécialisés dans « l’ésotérisme » au sens ordinairement vague et attrape-tout du terme, renvoyant à « tout ce qui exhale un parfum de mystère ».

“Editions Premier Parallèle” – Septembre 2019

Commander

 

25 ans
d'expérience

15000
participants

11
formations

suivi
et coaching

résultats
garantis