« Comment dire non? Savoir refuser sans offenser » de William Ury

L'affirmation de soi est une qualité qui permet d'être sûr de soi sans être agressif. Or, cette qualité est une compétence qui s'apprend.

Dire « non » c’est exister, c’est être vrai

Trop souvent, quand nous osons exprimer un refus, nous disons  » non  » d’une façon agressive voire blessante qui détériore ou détruit les liens. Hélas, plus souvent encore, nous nous résignons à dire  » oui  » pour éviter le conflit, mais accumulons une frustration qui mine tout autant la relation.

L’auteur nous offre ici une troisième voie : celle du  » non positif « , celui qui permet de refuser sans offenser, de s’affirmer sans compromettre nos relations, sans être agressif. Comme dans chacun de ses ouvrages précédents, il nous fournit une méthode vraiment opérationnelle illustrée par des dizaines de situations réelles concernant tous les types de relations.

Les dangers de la non-affirmation de soi

Quand on ne sait pas s’affirmer, on se sent souvent mal dans sa peau et on ne parvient pas à obtenir ce qui nous est dû. On a peur du jugement des autres et on a du mal à exprimer des sentiments positifs ou faire des compliments. Cela peut même entraîner un sentiment de culpabilité provoquant une anxiété généralisée.

 L’assertivité ou affirmation de soi est une compétence qui s’apprend.

En relations interpersonnelles, c’est un mode de communication que l’on appelle « communication assertive ». L’affirmation de soi est alors une attitude qui respecte à la fois l’autre et à la fois soi-même. Votre affirmation de soi est optimum si : – vous exprimez votre propre opinion et vos sentiments quand il le faut, – vous dites « non » sans vous sentir coupable, – vous demandez ce que vous voulez en respectant l’autre, – vous êtes capable de prendre des risques s’ils sont raisonnables, – vous savez ne pas intervenir quand vous sentez qu’il est préférable de ne rien dire. C’est cela aussi s’affirmer.

Editions du Seuil – 2007

Commander