“Le bonheur extraordinaire des gens ordinaires” de Lucie Mandeville

Ce livre est une véritable antidote au pessimisme, avec simplicité et humour. L'auteur invite à mettre de la magie dans notre quotidien grâce à dix gestes d'une simplicité désarmante.

Ce qui m’étonne toujours, c’est de constater que les femmes sont majoritaires pour s’intéresser à ce thème du bonheur. Tiens donc pourquoi? Parce que le bonheur est aussi lié à l’expression de nos émotions? Parce qu”il nous conduit à “fendre l’armure”? Et pourtant pour un manager, un chef d’entreprise, le bonheur personnel et professionnel est une réelle condition du succès.

Quand je me suis intéressé aux livres de développement dit personnel, il y a 30 ans,  les “denrées” étaient rares et plutôt en langue anglaise, certes traduite. Et puis, la multiplication des ouvrages en français a permis de combler ce retard. Il est quelquefois difficile de trouver des idées nouvelles dans des ouvrages qui foisonnent. Il en est de même aujourd’hui avec les livres sur le bonheur. C’est indiscutablement le “buzz” de ces 10 dernières années: les livres sur le bonheur pullulent. A qui se fier?

Une première piste est de se référer à la bibliographie. Certaines références sont incontournables. Pour le thème du bonheur, une référence incontournable est la psychologie positive. A ne pas confondre avec la pensée positive, illustrée par le célèbre Emile Coué.

La psychologie positive a été inspirée par Martin Seligman qui raconte comment une rencontre inattendue en avion va orienter ses recherches, non plus vers l’impuissance ou résignation acquise, mais vers l’optimisme. Depuis 1998, date d’apparition aux USA de la psychologie positive, les ouvrages se sont multipliés.

Le courant révolutionnaire de la psychologie positive s’intéresse davantage à ce qui va bien chez les gens qu’à leurs problèmes. Donc un livre sur le bonheur se doit de faire référence à la psychologie positive. Pour mémoire, l’intérêt de la psychologie positive est entre autres, d’apporter des preuves scientifiques de son impact sur notre santé.

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite après avoir en avoir eu un autre. Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape. On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possèdera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite.

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.

Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps. « Pendant longtemps, j’ai pensé que la vie allait enfin commencer. La vraie vie ! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors, là, la vie allait commencer ! Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie ».

Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin.

Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

Le livre de Lucie Mondeville est donc un appui sérieux  pour accroître notre bien-être au quotidien. Véritable antidote au pessimisme, il explique comment cultiver le «bonheur des gens ordinaires», dans un langage accessible.

La lecture des titres des chapitres et du contenu est déjà réjouissante :

  • comment savoir si l’on est heureux?
  • qu’est-ce qui nous rend heureux?
  • les émotions positves
  • la biologie du bonheur
  • la loterie cérébrale
  • être heureux et en santé
  • le bonheur a-t-il un sexe?
  • etc

L’ouvrage s’achève sur un feu d’artifice.  L’auteur, principale spécialiste de la psychologie positive au Québec,  dévoile les 10 grands principes qui ancrent son bonheur, et aussi le nôtre.

 

Editions de L’homme- 2010

Commander

25 ans
d'expérience

15000
participants

11
formations

suivi
et coaching

résultats
garantis